Inscription Newsletter

Requiems

_Requiem(s)

Dialogue des corps entre ciel et terre

Mise en scène de Louise Moaty (Cie Les Mirages)

Création 2018

 

Le Requiem de Mozart, Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix de Haydn : deux œuvres aux liens évidents, et pour commencer celui de prendre racine dans l’entre-deux d’un dialogue entre humain et divin, entre vie et mort, entre ciel et terre. Peut-être parce que ces deux compositeurs se vouaient une admiration mutuelle, c’est dans cette même logique que le Quatuor Debussy a souhaité imaginer ce projet aux côtés de la metteur en scène Louise Moaty.

 

Ces deux œuvres majeures ont chacune fait le chemin inverse de l’autre : d’abord une pièce pour quatuor de 1787 qui devient un oratorio avec chœur en 1795, puis un Requiem pour chœur, solistes et orchestre qui devient un quatuor en 1802 : deux pièces au caractère éminemment recueilli et d’une force intérieure toute semblable. L’une de la main du maître lui-même, l’autre de celle d’un admirateur plein de génie. Jamais jouées ensembles, pourtant l’évidence saute aux yeux à leur écoute : à la fois si proches dans leur message et pourtant si différentes et complémentaires dans leur écriture.

 

MOZART Requiem
HAYDN Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix

 

© JootProd

 

« Les musiciens, debout, sans partition, mobiles, subliment les morceaux et les jeux de lumières et d’ombres, les ondulations des sons et des fréquences lumineuses rendent le concert imagé par Louise Moaty spectaculaire ! »
Sortir ici et ailleurs

 

« Les thèmes célébrissimes de cette partition ont trouvé leur essence même avec les cordes somptueuses et la cohésion du Quatuor Debussy. »
Nice Matin

 

« Une réappropriation captivante du Requiem, concentré et synthétisé dans la texture du quatuor classique. »
ClassiqueNews.com

 

« Cette version pour quatuor à cordes nous donne une magnifique silhouette d’une œuvre de référence, laissant à l’inconscient le luxe de recréer en temps réel une version idéale et personnelle de la version originale »
Les Clefs Resmusica

 

_Entre Orient et Occident

Pour ce concert emprunt de diverses origines musicales, le Quatuor Debussy rencontre Jass Haj Youssef (violon et viole d’amour).

 

MOZART Requiem

YOUSSEF Résonance

YOUSSEF Samai

YOUSSEF Reveria I, Reveria II

 

©Bernard Benant

_Requiems intimes

Le Requiem est un genre musical souvent associé à un certain gigantisme comme en témoignent les représentations que nous avons tous des Requiems de Mozart, de Fauré ou encore de Brahms et de Verdi où aux centaines de choristes se rajoutent parfois plus d’une cinquantaine d’instrumentistes. Sortant ces derniers des Eglises et de leur interprétation pour les seuls besoins de funérailles, le Requiem est devenu, au fil du temps une oeuvre totale. Mais alors, que vient faire le Quatuor Debussy sur ce terrain ?

 

Le Quatuor Debussy fera ici la synthèse entre puissance et recueillement : d’un côté avec une transcription pour quatuor à cordes du fameux Requiem de Mozart qu’il a su rendre célèbre en 2006 à l’occasion d’un enregistrement à succès et d’une importante tournée à travers le monde ; de l’autre avec l’interprétation du Quatuor opus 6 n°80 de Félix Mendelssohn baptisé par le compositeur lui-même, Requiem pour Fanny, du nom de sa soeur décédée quelques temps auparavant. Entre les deux oeuvres, le Quatuor Debussy présentera l’autobiographique Quatuor n°8 de Chostakovitch, qui puise ici toute la force de son identité à travers un requiem intime et personnel.

 

MOZART Requiem
CHOSTAKOVITCH Quatuor opus 110
SCHNITTKE Canon in memoriam Igor Stravinsky
MENDELSSOHN Requiem à Fanny, opus 80

 

© Bernard Benant

 

« Une réappropriation captivante du Requiem, concentré et
synthétisé dans la texture du Quatuor classique ».
ClassiqueNews.com

 

« Les thèmes célébrissimes de cette partition ont trouvé leur essence même
avec les cordes somptueuses et la cohésion du Quatuor Debussy « .
Nice Matin

_La Fugue dans tous ses états

Pour ce concert en quatuor à cordes, les musiciens lyonnais vous propose de découvrir d’une manière originale comment l’une des formes « phares » de la musique s’est déployée, enrichie et métissée au fil du temps !

 

BACH L’Art de la fugue
PIAZZOLLA Chant et Fugue
PECOU Fuga del son
MOZART Adagio et Fugue KV 546
MENDELSSOHN Capriccio et Fugue
BEETHOVEN Fugue opus 133

 

©Bernard Benant

 

« Rien ne rebute le Quatuor Debussy, référence dans son(ses) genre(s) mais aussi à la croisée de bien des chemins musicaux. »
Le Petit Bulletin