Inscription Newsletter

_Duel Mozartien

Un requiem revisité pour quatuor à cordes, des opéras sans orchestre, le facétieux Mozart en sourit d’avance ! Deux parmi les plus belles voix mozartiennes au service d’un Mozart qui devient chambriste dans ses chefs-d’oeuvre les plus orchestraux. Lorsqu’on prononce le mot opéra, on imagine souvent la splendeur des mises en scène et la magie des sonorités surgissant de la fosse d’orchestre. Mais l’opéra, c’est aussi le lyrisme, les passions qui se télescopent, la mélancolie, l’amour, la mort.

 

Le Quatuor Debussy a souhaité exalter les sentiments qui habitent les personnages des opéras de Mozart dans une plus grande intimité, aux côtés d’Amel Brahim-Djelloul, Stéphanie D’Oustrac ou Raquel Camarinha en soprano, Sébastien Droy ou Julien Behr en ténor et Florian Sempey en baryton.

 

MOZART Requiem (transcription pour quatuor à cordes de P.Lichtenthal 1802)
MOZART Air de concerts et opéras

 

© Bernard Benant

 

« Amel Brahim-Djelloul est maintenant reconnue comme une des grandes voix de sa génération. Au confluent des cultures, sa voix chaude sert avec bonheur un large répertoire lyrique (du baroque à Debussy), la mélodie française et le chant traditionnel du Maghreb et du Moyen-Orient. »
Musicologie.org

 

 

« Triomphateur de la soirée, Florian Sempey est un Figaro d’exception, qui n’a pas à rougir de la comparaison avec les références de la discographie. Le timbre est beau, l’émission ferme, l’aigu plein et sonore, les vocalises parfaitement en place. Quant à l’incarnation, c’est un miracle de verve et de subtilité dans les nuances. Du très, très grand art, qui hisse le jeune baryton français aux tout premiers rangs sur le plan international. « 
Opéra Magazine